Anthony, Bachelor Affaires Internationales

Anthony Pel - Bachelor Affaires internationales - IPAC

Anthony Pel, ancien étudiant en Bachelor Affaires Internationales / Fondateur de l'agence en communication stratégique et opérationnelle : Bouilleur d'idées

Quel a été ton parcours à l'IPAC ?
J’ai passé 3 ans au sein de l’IPAC dans la première promotion de Bachelor en Affaires Internationales sur le campus d’Annecy. Deux ans à Annecy et la dernière dans une université Belge à Anvers pour valider mon diplôme. J’ai par la suite passé un Master en communication d’entreprise et d’influence ainsi qu’un diplôme universitaire d’e-réputation à Paris.

Quels sont tes meilleurs souvenirs à l’IPAC ?
De nombreux bons souvenirs avec les personnes de ma promo dans un cadre magnifique qu’est la ville d’Annecy. Un bon enseignement pour découvrir le monde de l’entreprise et des affaires. Une très bonne année Erasmus en Belgique, et surtout le souvenir d’un de mes professeurs, Stuart Clark qui m’a poussé à partir à l’étranger, moi qui souhaitait rester en Haute-Savoie. Grâce à lui je suis partie en Belgique avant de partir l’année d’après à l’autre bout du monde en Australie avant d’atterrir à Paris. Je le remercie encore aujourd’hui.

Quel est ton poste actuel ? Description de l'entreprise ?
Ces départs ont été pour mieux revenir, après mon diplôme universitaire, j’ai été embauché par un cabinet de lobbying avant d’être recruté par un client chez qui j’intervenais : l’ONG internationale Max Havelaar France, un label de commerce équitable basé à Montreuil. J’y ai travaillé durant 4 ans, d’abord comme chargé de relation presse et de communication institutionnelle, puis comme responsable de communication événementielle et de communication interne.
En parallèle j’ai développé le business model de ma future agence de conseil en communication stratégique et opérationnelle : Bouilleur d’idées, aujourd’hui basée en haute-Savoie et en activité depuis presque un an et demi.

Selon toi, quelles qualités t’ont aidé à évoluer professionnellement ?
L’envie d’apprendre des bons et surtout des mauvais moments, le bon sens, mon relationnel, et surtout le travail.

Qu’est-ce qui t’énerve le plus dans la vie et qu’est-ce que tu aimes ?
Ce qui m’énerve : la mauvaise foi.
Ce que j’aime : découvrir et apprendre

Quelle est ta philosophie de vie ?
Pas forcément une philosophie de vie mais j’aime à dire que je suis un « utopiste réaliste », il faut rêver et tenter pour aller loin en gardant tout de même les pieds sur terre.

As-tu un conseil à donner aux futurs étudiants / étudiants actuels ?
Si je devais donner un conseil aux étudiants futurs et actuelles, c’est d’avoir en tête que les autres étudiants seront peut-être de futurs collaborateurs et que les professeurs peuvent être vos futurs employeurs, le réseau se construit déjà sur les bancs de l’école.

Autres témoignages